Festival de l'image entr(e)voir

(2009)

Mon envie d’être photographe, je le dois à mon désir de rencontres humaines, à ma curiosité à découvrir d’autres cultures. L’idée m’est venue de mettre mes compétences et mon imagination auprès des enfants pour qui l’accès à la photographie est difficile, faire de cette pratique un outil pour découvrir et regarder son environnement différemment et exprimer une part de soi. L’exposition Palestine 09 est le regard d’enfants, âgés entre 10 et 16 ans, du village de Bil’in près de Ramallah. A travers plusieurs techniques photographiques : le sténopé (chambre noire), le photogramme (empreinte d’un objet sur papier photosensible) et l’appareil numérique nous avons abordé le thème de l’autoportrait et du paysage. La photographie est un outil de réflexion. Elle permet de se questionner autant sur son identité que son environnement. Puis j’ai fait la connaissance avec le village de Bil’in, du Centre Culturel Al Hadaf, de ses habitants, de Samaher, d’Ahmad, de Jaber, d’Anilla… J’ai constitué plusieurs groupes d’enfants et nous nous sommes retrouvés chaque jour, à la même heure sauf le vendredi (jour de manifestation contre le mur) pour faire de la photographie. Mise en place du laboratoire noir et blanc et d’un studio dans lequel les plus passionnés se retrouvaient en tant qu’assistants pour réaliser des portraits à la manière des « faces/profils » de Picasso, les enfants ont pu découvrir ainsi les différentes pratiques de la photographie. Les enfants de Bil’in ont écrit avec la lumière et raconté une histoire. J’ai souhaité présenter leur travail en recréant un jardin qui ressemblerait à celui du village. Je remercie très sincèrement l’ensemble des personnes qui depuis le début de mon projet m’ont permis de vivre cette rencontre humaine et de me souvenir aujourd’hui de leur regard, de leur hospitalité, de leurs rires et leurs tristesses et de leurs interrogations sur l’avenir…

Entr(e)voir est une Aventure Humaine...

L'association Al Nour... l'autre photographie